Un peu d’histoire

Un peu d’histoire sur Attigny …

Attigny est une localité très ancienne : on y a trouvé des objets de l’âge de pierre : silex, haches, poinçons, puis des objets de l’âge de bronze…

Au VIII S, la présence des Rois de France y est signalée. 4 conciles y furent tenus et Chilpéric y mourut en 727.

Nombre de Carolingiens y firent des séjours : Pépin le Bref et son fils Carloman, puis Charlemagne, signalé 5 fois à Attigny (Noël et Pâques).

En 786, baptême de Witikind et d’Albion.

Le Dôme situé sur la grande place d’Attigny ne date que de la Renaissance et le Tour de l’église est postérieur de trois siècles à Charlemagne. Encore l’a-t-on rebâtie après 1918.

En 1101, se terminent les séjours royaux : par une charte, Philippe 1er donne la terre d’Attigny à son gendre Hugues de Champagne, puis Hugues donne la terre d’Attigny à l’archevêque de Reims dont elle devint une châtellenie qu’il fortifia.

Attigny souffrit beaucoup de la guerre de 100 ans. Une armée anglaise y installa son quartier général en 1428. Au XVIème siècle, le bourg devint un camp des troupes de François 1er en guerre avec Charles-Quint. Henri IV vint à Attigny pendant la ligue le 27 septembre 1591. Lors de la Fronde, le bourg fut pillé trois fois. Enfin en 1918, il fut détruit systématiquement par les Allemands battant en retraite.

L’église a été classée monument historique en 1910. Elle date des XVI XVIIèmes siècles sauf la Tour en partie romane. La façade ouest est de style classique ; il ne resta de l’église en 1918 que ce portail.

Saint Méen, Saint Breton, est invoqué dans l’église pour la guérison des maladies de peau, dartres, exzéma, mal de St Méen…

felis quis, quis ut mattis id,